DANS LE BUTEUR.COM

16 avril 2017

KITENGIE : « Le TPM n’est pas Monrovia… »

Le Directeur sportif du TPM et le président HANNACHI
KITENGIE : « Le TPM n’est pas Monrovia… »

Dans sa version online, le quotidien Le Buteur a interrogé Frédéric KITENGIE au sujet de la rencontre qui opposera le TPM à la JSK ce dimanche à Tizi-Ouzou. Voici les réponses du directeur sportif qui n’a pas manqué de titiller le club kabyle.  

Vous deviez arriver à Alger plus tôt, pourquoi ce retard ?

Tout simplement, parce qu’il a fallu attendre un autre avion qui devait venir de Kinshasa avec à bord deux membres de notre délégation. Ils ont eu trois heures de retard, ce qui a complètement chamboulé notre programme. On a dû décaler notre départ pour Alger de quelques heures.

Vous avez joué contre plusieurs clubs algériens ces dernières années. Ça vous fait quoi de revenir à Alger ?

Ça fait plaisir. L’Algérie est un pays qu’on aime beaucoup. On a beaucoup de similitudes avec l’Algérie. On se sent bien ici. Le hasard du calendrier fait qu’on passe trois à quatre fois par Alger.

Les clubs algériens réussissent aussi bien au TP Mazembe ces dernières années…

Ce n’est pas dû au fruit du hasard. C’est le travail qui compte. Le tirage au sort nous met face aux clubs algériens, mais c’est notre dur labeur qui paie. Dieu merci, ça nous réussit, tant mieux.

Parlons de ce match retour face à la JSK. Le TPM a une avance assez considérable de deux buts à zéro. Pensez-vous que ça pourra suffire pour valider votre qualification à la phase des poules ?

Je ne sais pas si c’est vraiment une avance considérable ou pas. La JSK a été battue par trois buts à zéro au premier tour à l’extérieur et au match retour, elle a réussi à remonter la pente. Elle a réalisé une incroyable remontada. Après, c’est vrai que le TP Mazembe n’est pas à comparer avec le club de Monrovia. C’est vrai aussi que la JSK connaît cette saison beaucoup de problèmes. Elle est en train de lutter pour éviter la relégation, en championnat. Et puis, elle a eu la malchance de tomber sur un gros morceau qui est le TP Mazembe. Ce n’est pas facile, mais rien n’est définitif. Le ballon est rond et tourne pour tout le monde. Je connais le stade de Tizi-Ouzou et son public est là, je vous assure que ce ne sera pas une partie de plaisir pour nous.

En 2001, le TP Mazembe s’était justement lourdement incliné dans ce stade de Tizi-Ouzou (5-0), même si elle a gagné au retour (2-0). Ne craignez-vous pas le même scénario, bien que ça reste un peu exagéré ?

Oui, voilà qu’on perde 5-0 c’est exagéré. Et puis, à l’époque, le TPM n’avait pas la même carrure qu’aujourd’hui. Cela-dit, neuf ans plus tard, nous sommes venus chercher une qualification ici à Tizi-Ouzou en Ligue des Champions.

Quelle impression vous a-t-elle laissé cette équipe de la JSK au match aller ?

C’est une équipe qui joue un peu regroupée. Elle est distraite sur certaines phases de jeu et sur certains positionnements sur le terrain. C’est vrai que c’est une équipe jeune aussi. Elle n’a pas opposé une véritable résistance au TPM, même si nous aussi, nous avons rencontré de sérieuses difficultés dernièrement, avant ce match face à la JSK. Notre équipe restait sur une série de quatre matchs sans marquer le moindre but.

Vous restez confiant donc pour dimanche ?

J’ai lu la déclaration de l’entraîneur de la JSK dans la presse algérienne où il a dit que la Coupe de la Confédération ne constituait pas un objectif pour le club, vu qu’il lutte pour son maintien. Donc, dimanche, si la JSK est éliminée, ça ne sera pas une surprise. La grosse surprise serait que la JSK se qualifie…



Deux derniers articles
  • 29 octobre 2017 15:30

    Super Coupe du Congo

    TP Mazembe - AS Maniema Union Stade TP Mazembe / Lubumbashi
Calendrier du TP Mazembe