LINAFOOT D1 : TPM CHAMPION 2017

25 juillet 2017

Coach MIHAYO : les grandes dates du sacre

Coach MIHAYO : les grandes dates du sacre

En maîtrisant Vita (1-0), le mercredi 19 juillet 2017, le coach Pamphile MIHAYO a remporté son premier titre de champion du Congo avec le TPM. Une 11ème couronne dans l’histoire des Corbeaux sur les 22 éditions déjà organisées par la Linafoot. La moitié des titres dans l’armoire du club pendant que DCMP, Vita Club, Lupopo et autres se partagent le reste. Pour le club comme pour son technicien en chef, ce titre est spécial. Voici les dates qui ont marqué la première année de « Baba » coach champion de D1.

Mardi 18 avril 2017 : Pamphile MIHAYO succède à Thierry FROGER après l’échec en Ligue des Champions. Après un mois sans entraîneur principal, le Chairman Moïse KATUMBI va révéler le nouveau patron du staff technique. Alors que les noms de techniciens européens circulaient, la décision de la direction constitue un pari osé pour certains, d’autant que l’ancien milieu de terrain reconverti en défenseur central avant de prendre sa retraite n’était jusque-là qu’un adjoint. « Je suis très content de bénéficier de la confiance du Président Moïse et de ses collaborateurs. Mon vœu, c’est que la nomination d’un jeune technicien congolais ne s’arrête pas seulement chez Mazembe. Ce serait une très bonne chose si des jeunes de ma génération devenaient entraîneurs des grands clubs du pays… Au TPM, les objectifs ne changent pas, on s’engage toutes les années pour gagner des trophées. » lance « Baba » pour sa première interview dans le costume de coach principal.

Jeudi 20 avril 2017 : Pamphile MIHAYO est le maître à bord, avec comme colistiers le doyen David MWAKASU et Robert KIDIABA, son portier des jours heureux. Il prend place sur le banc du TPM  pour la première fois comme patron. L’attente est immense autour de celui qui a été une des légendes du club. « Baba » ne gagne pas pour ses débuts. Les Corbeaux piétinent à Kinshasa devant Renaissance (1-1). Le TPM est au pied du mur, seulement 2 points sur 6, l’aventure en play-offs s’annonce très difficile !

Lundi 24 avril 2017 : Quatre jours après le nul de Kinshasa, les Corbeaux n’ont pas le choix : à Mbuji-Mayi sur la pelouse de Tshikisha, ils doivent l’emporter. Ce qu’ils font puisqu’ils s’ imposent (2-1) avec surtout ce deuxième but victorieux de Ben MALANGO. Le jeune avant-centre est contesté par une frange des supporteurs et très estimé par son coach qui croit en lui. Ben va d’ailleurs sauter dans les bras de son coach après ce but victorieux, à quelques dix minutes de la fin.

Lundi 29 mai 2017 : Battu par Vita Club le 7 mai sur un penalty peu évident, Pamphile MIHAYO affronte DCMP. L’écart entre les deux clubs est de cinq unités, une victoire des Immaculés condamnerait les Corbeaux à l’abandon du titre !  Un moment forcément particulier pour le jeune technicien qui rêve d’une couronne dès sa première année sur un banc mais devra battre l’équipe qui a le vent en poupe à la mi-saison.

A la suite d’un match complètement fou, le TPM passe 4-3 à DCMP, un vrai triomphe pour Pamphile MIHAYO. « C’est grâce à l’envie et à notre détermination que nous avons gagné ce match. Après avoir concédé le 3e but de DCMP, les joueurs y ont cru, ils sont restés confiants. Nous avions joué au ballon malgré l’avance de notre adversaire qui a montré qu’il avait les capacités de remonter deux buts et inscrire un 3e, alors pourquoi pas nous ! Nous avons joué avec un bel état d’esprit. J’ai dit aux joueurs qu’il n’y avait pas une place pour une défaite ou un nul, ils l’ont compris. Il ne fallait pas laisser DCMP prendre le large au classement et rester derrière Vita. Il était impensable ce scénario et nous n’avions d’autres choix que de gagner et nous l’avons fait, grâce à notre jeu et de belle manière » déclare-t-il à la fin du match.

Mercredi 19 juillet 2017 : Pamphile MIHAYO a décidément une bonne étoile. Son équipe est qualifiée en quart de finale de la C2. Le TPM peut terminer la saison en championnat avec un trophée : la D1. Il lui faut assurer au minimum un nul en accueillant V. Club à Kamalondo. Certains fanfarons de la capitale ont annoncé que les hommes d’IBENGE viendraient rafler le titre dans le Temple des Badiangwenas. En moins de 2 minutes, leur rêve part en lambeaux. ISSAMA a joué les Formule 1 et la tête de maître ADJEI a foudroyé LUKONG. Les Moscovites ne trouveront jamais la faille dans le carcan tactique que leur a imposé Pamphile, plus « Zidane » que jamais. Les Baba Boys sont nés et la couronne leur va bien !



Deux derniers articles
  • 16 septembre 2017 19:00

    Coupe de la Confédération

    El Hilal Obeid - TP Mazembe El Obeid stadium / El Obeid
  • 24 septembre 2017 15:30

    Coupe de la Confédération

    TP Mazembe - El Hilal Obeid Stade TP Mazembe / Lubumbashi
Calendrier du TP Mazembe