« EN DIRECT AVEC PAMPHILE » (2 et fin)

3 septembre 2017

MIHAYO face aux exigences des supporteurs

 MIHAYO face aux exigences des supporteurs

Un Pamphile MIHAYO qui s’affirme et révèle sa personnalité, celle d’un coach qui sait où il va. C’est ainsi que la première partie de son « En direct avec… » nous a montré l’entraîneur principal du TP Mazembe, devenu il y a quelques jours le coach adjoint chez les Léopards. Nous publions à présent le second volet de cet entretien où les réponses à vos questions concernent surtout le futur visage de l’équipe. Et là encore, Pamphile maîtrise son sujet.

« Je parie que MALANGO fera vibrer les supporteurs… »

Pourquoi vous ne cherchez un bon numéro 9 car Ben n’est pas décisif comme l’était SAMATTA. Certains disent que Ben est bon, il lui faut juste du temps, mais justement on n’a pas ce temps. Ben est encore jeune et ne risque-t-il pas de se fatiguer ou de se blesser en C2 vu le nombre de matches déjà accumulés ?

Mbwana SAMATTA et Ben MALANGO n’ont pas le même profil d’avant-centre. Aujourd’hui, le TPM compte sur MALANGO qui est un jeune attaquant. Il a la puissance, la force de frappe, sait se battre pour arracher un ballon et trouver des décalages au bénéfice de ses partenaires. C’est un jeune, j’ai confiance et parie qu’il fera vibrer les supporteurs.

Recruter un neuf en appui à MALANGO comme c'était le cas de MORATA pour BENZEMA. Je propose aussi le n°2 du FC Renaissance en appui à ISSAMA car FRIMPONG est fatigué...

Au poste d’avant-centre, nous avons de solutions de rechange dans l’effectif. Mis à part Ben MALANGO, il y a aussi Jackson MULEKA qui progresse et Chico USHINDI qui a été inscrit sur la liste CAF. Pour le recrutement à d’autres postes, nous avons une cellule qui, sous les orientations du staff technique et de la direction, travaille à cet effet. Djos ISSAMA comme Yaw FRIMPONG, ce sont de très bons joueurs, si l’un n’est pas en forme, l’autre prend sa place. Si les deux sont blessés par exemple, nous avons une solution à ce poste, Kabaso CHONGO va faire le boulot.

« Pour le Mazembe de 2018, nous avons jusqu’en janvier… »

L'équipe présente des petits soucis, renforcer l'attaque avec 2 joueurs provenant du Horoya AC à savoir DIPITA, et l'autre attaquant qui avait failli marquer si GBOHOUO n’avait pas fait un grand match.

Merci pour le conseil…

Que prévois-tu pour faire partir des joueurs qui doivent être remplacés (les vieux) par des jeunes ? Je préfère qu'on achète Bernard Morison d'Orlando pour la relève du vieux KALABA. Tu penses garder toujours tes anciens coéquipiers dans l'effectif du TPM la saison prochaine ? Sinon vous allez miser sur quelle ressource pour pallier à ces départs pressentis ? Alors que le TPM est une équipe qui joue pour le titre et les fans sont trop exigeants !

C’est progressivement et non immédiatement que nous allons faire partir tous nos joueurs pour les remplacer par ceux de l’Académie. Aujourd’hui le FC Barcelone, par exemple, recrute des talents et les associent aux jeunes de la Masia. Le Chairman Moïse KATUMBI est entrain de réussir son pari dans la formation en construisant des infrastructures sportives pour ces jeunes et à nous les techniciens d’œuvrer dans l’intégration progressive au sein de l’équipe première de ces jeunes. Je pense l’avoir dit dans la première partie de cette interview, la direction et le staff technique ne subissent pas les événements. L’équipe dispute les quarts de finale de la Coupe de la Confédération et prépare déjà la prochaine Ligue des Champions. La liste CAF est déjà pleine, nous avons jusqu’au mois de janvier 2018 pour songer à ce que sera le TPM l’année prochaine.

Il nous faut un bon ailier. KALABA ne donne plus rien. Deo KANDA joue bien mais il est souvent égoïste, il rate trop de buts. Et Meschack ELIA a presque disparu. Il nous faut un autre joueur qui peut percer la défense adverse comme Solo ASANTE. Ne doit-on pas chercher un latéral gauche car ZOLA manque d'expérience, et KASUSULA ne supporte plus la pression ?

A vous en croire, tous nos ailiers ne sont pas au meilleur de leurs formes. Tous ceux que vous citez, ce sont des joueurs qui travaillent dur et ont même aidé l’équipe à gagner le titre de la Linafoot et aujourd’hui à atteindre les quarts de finale de la C2.

« Notre milieu de terrain est très étoffé »

Le cas d’ELIA : il lui faut peut-être un psychologue. Comment penses-tu remplacer tous les joueurs qui sont partis et qui ont été des titulaires d'une importance capitale ou pensez-vous faire revenir Roger ASSALE ou encore BOPE car l'animation de jeu est nulle malgré le titre acquis grâce à l'expérience ?

C’est bien pour les supporteurs d’être très exigeants. Roger ASSALE est parti de même que Merveille BOPE. C’étaient des très bons joueurs qui ont aussi pris du temps pour relever leur niveau de jeu au TPM. Au milieu de terrain, c’est l’un des secteurs qui est très étoffé. J’ai de bons joueurs.  

Au TP Mazembe, il manque un ou deux joueurs de percussion pour semer la panique chez nos adversaires comme ASSALE, ULIMWENGU... Le coach et le staff devraient voir le joueur Ricky TULENGI ou d’autres. Qu'attendez-vous de pouvoir rappeler Gladson AWAKO ou prendre Mwini DIBUNDU au TPM, quand il va quitter Don Bosco ? Il a fait une saison exceptionnelle, nous voulons le voir au TPM cette année 2018 pour gagner la Ligue de Champions. Pour remporter la Ligue De Champions la saison prochaine, faut-il recruter à quelques postes ou crois-tu y arriver seulement avec tes poulains ? Quels joueurs évoluant au pays aimerais-tu recruter ?

Roger ASSALE et Thomas ULIMWENGU ne sont plus avec nous, c’est avec les joueurs qui nous avons que nous essayons de construire notre projet de jeu lequel n’est pas exempt de tout reproche. Gladson AWAKO son contrat n’a pas été renouvelé, Mwini DIBUNDU est un joueur de Don Bosco. Patientez quelques mois parce que nous ne souhaitons pas dévoiler tous nos plans de recrutement. Dans ce domaine, les choses se passent d’abord en coulisses avant d’être portées devant tout le monde. Vous le saurez au moment opportun. 

« Le TPM recrute dans tout le pays »

Pourquoi un grand club comme Mazembe où tout le monde rêve de jouer, ne fait pas de recrutement à l’intérieur du pays comme à Bukavu où il y a de grands joueurs sans managers qui préfèrent traverser les frontières pour aller exprimer leur talent ? Quelle est la politique de Mazembe qui achète des joueurs qui ne jouent jamais mais qui sont au club depuis des années avec salaire et primes. Cela n'est-il pas un poids inutile pour le budget de l'équipe ?

Une équipe de football n’a pas seulement 11 joueurs. Un effectif chez nous avoisine 30 joueurs qui doivent être concurrentiels. Le TPM recrute dans toutes les villes du pays si besoin il y a.

Étant donné que les gardiens congolais qui évoluent hors du pays peinent à s'imposer depuis toujours dans leurs clubs respectifs, le TPM a souvent pallié au manque hier avec Robert KIDIABA, aujourd’hui Ley MATAMPI. Pour préparer la relève dans ce secteur au TPM qui est le pourvoyeur du secteur défensif de notre équipe nationale n’est-ce pas le temps de penser aux gardiens de but congolais ?

Le TPM recrute les meilleurs gardiens pour gagner des titres. Ne confondons pas une équipe nationale et un club. Les joueurs ont des contrats avec leurs clubs et non avec la sélection nationale. Et aussi un club ne recrute pas en fonction d’une sélection nationale. Etre convoqué en sélection n’est que la conséquence de ce que les joueurs font avec leurs équipes. Si vous êtes meilleurs à votre poste au TPM, il est logique que vous soyez appelé en sélection. Pour être meilleur en club, la direction du club recrute des joueurs qui vont se concurrencer pour permettre au club de gagner des titres. C’est un schéma que les sportifs doivent comprendre.  

« Nous travaillons tous pour être au top niveau »

Tu as été joueur, pendant les années glorieuses du club qui enchaînait les titres en Champion’s League africaine. Que peut faire le club pour revenir à son niveau d'antan et gagner la C1 ? Quelle est la politique que tu comptes développer pour mettre en place un système de jeu spécifique à Mazembe devant nous permettre de rayonner sur l'échiquier africain et mondial comme ce fut le cas par le passé. Et s'il faut recruter des joueurs pour y arriver, quels postes peuvent-ils être concernés ?

Les années glorieuses du TPM étaient l’aboutissement d’un travail de plusieurs années. La direction de l’équipe, mon staff et moi, les joueurs et l’ensemble du personnel d’appoint de l’équipe travaillent pour être au top niveau. Nous nous efforçons aux entraînements pour mettre en place notre style de jeu avec comme objectif la gagne. Le TPM est une grande équipe qui a besoin d’un fond de jeu qui le caractérise. Au fil des matchs, nous sommes en train de montrer ce que nous sommes capables de faire.  Concernant le recrutement, nous en reparlerons mais là nous sommes concentrés à préparer les quarts de finale de la C2.

Quel palmarès veux-tu donner au TPM dans 2 ans ? Comment projettes-tu ton équipe au niveau mondial dans les 3 ans à venir : capable de jouer le Mondial des clubs avec toi comme coach ou quelqu'un d'autre ? Pourquoi pas dès la saison prochaine orner nos vitrines de ce seul trophée qui nous échappe et être peut-être le premier en Afrique à le remporter ?

Des titres dans toutes les compétitions auxquelles le club participe. C’est mon souhait le plus ardent. Atteindre la Coupe du monde des clubs est un processus. Gagner d’abord le championnat national pour se qualifier en Ligue des Champions et la gagner au finish. Ce n’est pas en 2017 que nous participerons à la Coupe du monde des clubs, ça reste un des projets que j’ai, en étant à la tête du staff technique.

« Le Président KATUMBI prend des nouvelles chaque jour »

Comment vois-tu l'avenir de notre équipe sur tous les plans : formation, équipe professionnelle et autres ? On dirait que TPM est resté un habitué de C2 ? Deux saisons déjà, que le TPM n'arrive pas à se faire sentir en League des Champions. Est-ce l'absence du préso KATUMBI à Lubumbashi, le manque de bons joueurs ou le coaching qui a échoué ? Quelle sont les stratégies prises pour briller en C1 ? Comment te sens-tu en l'absence de votre président ?

Parlant de la formation, il y a une Académie déjà mis en place. L’équipe professionnelle bénéficie de l’encadrement du Chairman Moïse KATUMBI et de ses collaborateurs. Nous avons le nécessaire pour un avenir meilleur. Le Président est absent, c’est une réalité difficile à admettre mais nous sommes pour le moment contraints de vivre avec ça. Physiquement, il manque énormément à l’équipe mais ne passe jamais un jour sans prendre des nouvelles de son TPM. C’est un homme extraordinaire, ses joueurs et les supporteurs le veulent tous les jours à leur côté au pays. Il sera avec nous dans les prochains jours. Nous sommes confiants. 

Franck Bakato, Kabongho'o Mitthervine Mittherand François, Lomingo Jean Du Ciel, Dean Patrick Kahamba, Clara Fundy, Juan Luiz Hussein – Kinshasa, Royal Ghislain Kasomb Kas, Medho Kawisa – Kinshasa, Didier Boduka Malizo Kebanjir, Tony  Kasongo – Kindu/Maniema, Sedrick Kabankaya – Kinshasa, Dan Ilunga – Lubumbashi, Christian Mwema – Lubumbashi, Paul Valéry Kayumba – Lubumbashi, Jerry Kasongo – Kinshasa, Patrick Kalengay – Kinshasa, Leonard Tshibanda – Mwene-Ditu, Pierre Mughanza – Kinshasa, Zambrota Muhindo – Butembo, Alain Ciabola – Kinshasa, Ignace Mwanza Kalala – Bujumbura, Justin Aksanti – Bukavu, Joslin Buthiemuni – Kinshasa, Kawel Appgomez – Lubumbashi, Willy Mauridi – Gbadolite, Séraphin Tshijika – Kigoma, Célestin Mutombo – Kinshasa, Christian Ramazani – Kindu, Dany Kamoma – Montréal, Cleante Yumba – Fungurume, Habin Twairuzuba – Goma ville/Nord-Kivu, Edouard Kimbasi Buhika – Kenge, Bedos Bernard – Nashville, Tn Usa, Patrick Ndjibu Mutuale, Frère Jack Kamumba, Augustin Kazadi – Kindu, Héritier Mutudi – Kananga, Dange Kasongo Wa Masangu, Ado Lukadi, Patrick Patabu L'intouchable, R'cless Ramazani, Kasereka Ndivitho, Émmanuel Saint-Éscient Luzingu – Kinshasa, Faustin Kapambwe – Lubumbashi, Henoc Bandungile – Lubumbashi, Parfait-Blaise Mushitu – Kinshasa, Patient Kasakala – Lubumbashi, Christophe Mukanda-Bantu – Kinshasa, Dominique Luse – Kinshasa, Alidor Shikika – Lubumbashi, Beni Tumba – Matadi, Kilambwe Marcel – Ndola, Elie Shukrani – Goma, Christian Mwamba – Lubumbashi, John Lusandu, Joseph Nguba – Kinshasa, Séraphin Lapin, Boniface Lopes Berthe, Kharnack Kowil Wonya, Osée Kayembe – Kananga, Fabrice Mpoyo mutwale – Likasi, Richard Folo, Marcellin Mudos'ishe Kubaburhanri - L'shi, Patrick Ndjibu Mutuale, Giresse Liha – Lubumbashi, Antoine Tambwe, Tutu Muembo, Ir Trésor Mukidi Mafuta – Kinshasa, Daniel Shako – Sankuru, René Pero, Kanyere Grâce À Dieu – Butembo, Jérôme Matango Le Blaugrana, Martin Kalumba, Hiro Ilunga, Jean Chrysostome Zamba Mvunda, Willy Kengo, Eric Vidi, Kayemb Nixon, Joseph Aaron Tungunga – Mbuji-Mayi, Christian Kangulu, Jephte Mus Musungu, Ir Dix Ampères, Désiré Kas Kas, Andrew Kalala Wiseboy – Tshikapa, Blaise Bongoy, François Apamato Lokaso – Montréal, Pierrot Banza – Mbuji-Mayi, Michel Makela – Kinshasa, Emery Sungu – Kinshasa, Mike Delaplata Encyclopedia – Kamal-city, Claude Sangwa, Gaylord Tshikomba – Kolwezi, Sy Yuma – Kindu



Deux derniers articles
  • 29 octobre 2017 15:30

    Super Coupe du Congo

    TP Mazembe - AS Maniema Union Stade TP Mazembe / Lubumbashi
Calendrier du TP Mazembe