« EN DIRECT AVEC PAMPHILE » (1)

28 août 2017

MIHAYO : « Je trace mon chemin et exprime mon style »

Pamphile MIHAYO : un coach aux idées claires
MIHAYO : « Je trace mon chemin et exprime mon style »

Plus de 350 questions sur Facebook, 216 mails adressés directement au webmaster. Le « En direct avec… » consacré à Pamphile MIHAYO a connu un énorme succès. Nombreux ont été les fans et suiveurs du TPM a commenté le sacre national du club et à se ranger derrière une position simple : la satisfaction d’avoir aux commandes du staff un entraîneur formé au club. Le stage de Pamphile pour obtenir son diplôme, les congés et d’autres empêchements ne nous ont pas permis de recueillir les réponses du coach aussi vite que nous l’aurions voulu. Nous nous en excusons et publions aujourd’hui un premier volet de ce très intéressant questions/réponses.

« Le sacre pour une première année : un grand plaisir ! »

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées cette année ? Quel a été ton match référence en tant qu'entraîneur ? En play-offs aller, le TPM a été moins incisif qu'au retour. Qu'est-ce qui a été à la base de cela ? Quel est le match le plus difficile que tu as a joué en Division 1 ? A quel moment tu as senti que tu seras champion de la D1 ? Comment tu t’es senti après ce sacre de la D1 ? Auxquels de tes joueurs peux-tu attribuer ton 1er sacre ?

Les difficultés, ce sont des matchs très difficiles en championnat national. L’équipe a eu du mal à démarrer la D1, nous avons travaillé pour relever notre niveau de jeu. Comme toujours, le début a été difficile comme pour tous les matchs de la D1. C’est au coup de sifflet final de TPM-Vita Club que j’ai senti que le TPM était champion. Un sacre pour ma première année à la tête d’une équipe avec laquelle j’ai tout gagné, sauf le titre de la Coupe du monde des clubs où j’ai porté le brassard et disputé la finale, c’était un grand plaisir. Le sacre en D1 est le résultat collectif à l’actif des joueurs, du staff technique, des dirigeants et des  supporteurs.

 

Que peut-on reprocher à Thierry Forger pour l’élimination en C1 ? Pourquoi le match TP Mazembe vs Super Sport vous a posé de sérieux problèmes ? Après avoir pris l'avantage 2-0, qu'est-ce qui n'avait pas marché ? A l'issue de ce match, pourquoi avoir traité ce public d'indiscipliné, par insinuation, lui qui t’as vu naître et grandir « footbalistiquement » ?

 

La défaite apporte toujours des problèmes comme notre l’élimination en C1 avec Thierry FROGER comme entraîneur principal…  Dans le football de haut niveau, les matchs ne se gagnent pas à l’avance. Nous nous sommes fait rattraper au score parce que nous pensions qu’avec une avance de 2-0, c’était plier pour SuperSport. Le public nous avait abandonné, logiquement sous pression, je n’avais personnellement pas  apprécié ça.

As-tu l'impression que les supporters te comparent à tes prédécesseurs ? Que penses-tu de ces Congolais qui ne croyaient pas en toi lorsqu'on t’a nommé l'entraîneur principal du TPM. Ou que dirais-tu à ceux qui croiraient qu'avec un effectif de jeunes et un nouvel entraîneur Mazembe ne ferait rien en Coupe de la Confédération et en Division 1 ?

Chaque entraîneur du TPM a écrit une histoire avec le club. Je donne le meilleur de moi-même pour faire gagner l’équipe. Avec le concours de tous, je trace mon chemin et exprime mon style de travail. La confiance se mérite, certains étaient méfiants et cette attitude m’a motivé. Nous ne sommes qu’à mi-parcours de la C2, le plus dur nous attend…  

Quelle est l'équipe de base ou le onze du départ qui te plaît le plus ?

Avec mon staff, nous composons un onze de départ sur le vu des performances aux entraînements et conformément aux dispositions tactiques que nous mettons en place. Pour démarrer ou être sur le banc, tu dois avoir répondu aux exigences dans la préparation. Aucun joueur ne peut se prévaloir d’une titularisation d’office.

Excellent Mulaja – Kinshasa, Désiré Amuri Bulafia – Kinshasa, Dieudonné Mwalimu – Lubumbashi, Guylain Mantezolo – Kinshasa, Yannick Mulamba Wa Mbuyi – Mbuji-Mayi, Edouard Lukeba Nzakimuena – Mbanza Ngungu / Kongo Central, Modeste Elonge, Lucien Kasongo – Lubumbashi, Hans Makumi, Bìenvenűű Mukămbă Kăbongõõ, Gilbert Muhindo Kasilamo, Célestin Malaba – Mbuji-Mayi, Romain Matthieustron Mpunga – Kinshasa, Janvier Nduwa – Kinshasa 

Comment et avec quels joueurs gagner ?

Quel mécanisme proposes-tu afin que les joueurs aient une compétition dans les jambes pendant cette trêve ? Que penses-tu faire pour que tes joueurs soient décisifs lors des matchs à élimination directe en C2 ? Que nous promet le coach pour les deux confrontations de Septembre ?

Pour disputer toutes les compétitions, il y a une programmation de préparation que tout entraîneur dresse. Chaque semaine, par exemple, permet de travailler en priorité une composante physique : la force, la vitesse, la puissance et la capacité aérobie. Ensuite, on passe dans l’amélioration du jeu collectif où nous mettons l’accent sur plusieurs situations de jeu. Ce n’est pas sorcier la préparation : le staff programme et compte aussi sur la qualité des joueurs présents. Nous travaillons pour progresser dans cette compétition où un match très difficile face à Al Hilal nous attend au mois de septembre.

Peux-tu nous rassurer, nous fans du TPM, quant à la qualification en demi-finales ? On a un problème de meneur de jeu, quels sont tes plans pour un Mazembe efficace en C2 ? Quelle stratégie prendre pour octroyer à l'équipe une 2ème Coupe de la Confédération ? Et surtout pour affronter la prochaine Ligue des champions 2018 ?

Avec mes joueurs, nous ne pouvons que rassurer les supporteurs. Nous attendons aussi leur soutien indéfectible pour y parvenir. Parlant des lacunes que nous avons au poste dont vous faites mention, le staff technique sait toujours compenser ce déficit dans la disposition des joueurs sur terrain. L’objectif ce jour est d’aller plus loin en C2 et au même moment nous faisons un travail en amont pour la prochaine saison en Ligue des Champions.

Quelles sont tes ambitions pour le club en C2 cette année ? Quelle technique pour arriver en finale ? Quels sont les joueurs sur lesquels tu comptes pour remporter la C2 ? Trouves-tu ton effectif capable de nous faire un doublé en Coupe de la Confédération, cette année, ou estimes-tu l'effectif en baisse et en manque de potentiel ?

C’est le vœu de tous les supporteurs, gagner des titres. Nous faisons tout pour atteindre cet objectif. Nous avons un plan de jeu et des stratégies de travail que nous ne saurons pas dévoiler ici. Je compte sur tous les joueurs pour gagner. Nous sommes une équipe collective et non un groupe où les individualités sont en première ligne. Les individualités ne viennent qu’apporter un appui au collectif.

Nostalgie Kakule – Beni, Jérémie Kavuba – Goma, Prosper Banza – Laval Québec Canada, Achille Lengalenga – Bokoro /Mai-Ndombe, Jean Amuri Kitoko – Kasongo / Maniema, Joseph Makangu – Mbuji-Mayi, Gloire  Karumba – BukavuArsène Pungu – Goma, Bienvenu Mutombo – Lubumbashi, Raymond Bin Salumu – Lubumbashi, Augustin Kambesa – Kasindi, Simon Byamungu-Brasília,Papi Mbana, Akida Issa PS, Freddy-yav - Commune de la Kenya, Cédric Mwem, Ir Gabriel Luhola

« Je ne suis en désaccord avec aucun joueur »

Le 11 de départ à chaque match est-il une décision collégiale de tout ton staff ou bien c'est toi qui décide et les autres observent sans admettre un avis contraire ? Le gardien GBOHOUO est de plus en plus laissé sur le banc, au profit de Matampi. Y a-t-il une raison technique ? Qui est le gardien numéro un du club ?

J’ai des assistants très compétents. Nous discutons pendant de longues heures avec des avis parfois contraires lors de la composition des 18 joueurs qui seront sur la feuille avant de dégager le onze de départ. Du poste de gardien aux attaquants, nous ne faisons démarrer que des joueurs prêts et capables de répondre aux attentes. Le gardien numéro un est celui qui est prêt et en forme. Je n’irai pas prendre un joueur blessé pour le lancer parce que c’est lui le titulaire. Dans une équipe de football, la concurrence est un élément indispensable pour élever le niveau de jeu des joueurs et de l’équipe. Quel joueur voudra rester toujours sur le banc ? Aucun, pour vous dire que seul le travail à fond plaidera en faveur d’un joueur.

Pourquoi MIKA, titulaire au début du championnat, est devenu remplaçant ? Comment compares-tu le talent d'Arsène ZOLA à KASUSULA ? Pour toi quel est le niveau actuel de MPUTU ? Est-il en train de progresser ou il lui faut encore travailler pour retrouver son meilleur niveau ? Pourquoi tu ne le fais pas beaucoup jouer alors qu’il a besoin de temps de jeu ? Selon la rumeur, Pamphile est un peu en désaccord avec Trésor, raison pour laquelle il ne l’a pas fait jouer les derniers matches ? Pourquoi Mputu n'a pas joué à cette rencontre importante de la finale contre Vita ? A chaque match important, il a été laissé sur le banc en privilégiant KALABA qui est en méforme ? Pourquoi il est utilisé comme un joueur à demi souffle ? Alors que pour un grand match la présence de Mputu peut effrayer la psychologie de l'équipe adverse.

Je gère environ trente joueurs et suis quotidiennement la progression de tous. Comme je l’ai dis, je compte sur des joueurs aptes à aller au combat. Il y a des matchs où Mika MICHE ne l’était pas raison pour laquelle il est resté sur le banc ou est allé dans les tribunes. Arsène ZOLA est un jeune défenseur prometteur. Aujourd’hui au TPM, nous préparons aussi l’avenir, raison de la présence dans l’effectif de plusieurs jeunes. Trésor MPUTU est un excellent joueur, il a du talent et travaille pour mériter sa place au TPM. Les places se gagnent et se méritent chez nous. Je ne suis en désaccord avec aucun joueur, ma priorité c’est l’équipe et non autre chose. Trésor MPUTU comme les autres joueurs, nous en avons besoin pour gagner. En tant qu’entraîneur et psychologue, les joueurs sont comme mes enfants et j’ai le rôle d’allier qualités et tactique à chaque match. J’ai confiance en mes joueurs.

« Au TPM la concurrence est rude »

La raison ou ta motivation à faire parfois confiance aux joueurs comme Patou KABANGU ? Quelle est la forme actuelle de Patou ? Pourquoi tu préfères toujours faire entrer Adama ? Pourquoi ne pas donner la chance à Adama Traoré qui est un bon joueur et préférer ASANTE qui n'est pas en forme ? Quelles sont les qualités impressionnantes que possède Koffi KOUAME pour qu'il mérite votre confiance ?

Patou KABANGU a passé plus d’une année sans jouer. On ne revient pas du jour au lendemain au top niveau. C’est un travail progressif et Patou s’y met pour retrouver sa forme. C’est un excellent garçon qui ne brûle pas les étapes. Je suis entraîneur pour faire des choix et les choix les plus difficiles. Sur les côtés, j’ai des joueurs de talent. Les choix de mon staff et moi, je sais qu’il y a certains supporteurs qui ne s’y retrouvent pas ! C’est même ça le petit côté magique du football. Christian KOUAME est un bon milieu de terrain comme les autres joueurs qui sont dans mon effectif. Il a des super qualités dans l’orientation du jeu et dans la récupération du ballon.

Pourquoi est-ce que FRIMPONG ne joue plus, alors qu'il était au sommet de son art il y a une ou deux saisons ? Pourquoi Daniel ADJEI n’a pas beaucoup de temps de jeu ? Pourquoi vous ne faites pas confiance à Given SINGULUMA ? Pourquoi un défenseur comme Joël ne joue plus ?  Pourquoi Elia MESCHAK ne joue plus ? Vous avez 5 jeunes venant de la Katumbi Football Academy mais vous en utilisez seulement 2 régulièrement. Il n’y a pas possibilité d'accorder le temps de jeu aux jeunes restants ? Pourquoi vous continuez de titulariser MALANGO alors qu'il est maladroit devant le but ? Abdoulaye CISSOKO, c’est comment son évolution ? Où est passé le joueur belge Vanden BORRE et qui a bénéficié de la caravane motorisée ?

Au TPM, la concurrence est rude. Les places se méritent et tous les joueurs le savent. Parlant de Daniel ADJEI, vous dites qu’il n’a pas beaucoup de temps de jeu, je vous rappelle qu’il était par exemple titulaire face à Vita Club lors de la dernière journée de championnat de la D1, il a même marqué. Pour vous dire que nous comptons sur tous les joueurs pour faire gagner l’équipe. Pour tous les joueurs que vous citez, la concurrence est rude, tous ne désarment pas, ils travaillent dur aux entraînements pour jouer. Ce n’est pas en un claquement des doigts que tous les jeunes vont monter sur terrain. J’ai pleinement confiance en eux et avec mon staff nous avons un programme pour leur progression. Ben MALONGO, je suis le seul dans le moment le plus difficile de ses débuts au TPM à avoir compté sur lui. Il est extraordinaire cet attaquant. Il progresse et sera encore meilleur dans les prochains mois. Quant à SISSOKO, il a faim de jouer, il nous montre ça tous les jours aux entraînements. Vanden BORRE, vous savez bien qu’il n’est pas avec nous.

Alice Muteke – Dakar, Muholu welona Archimède – Butembo / Nord Kivu, Patrick Maki Barack – Beni/Nord-Kivu, Jean-Luc Mutombo – Lubumbashi, Jean-Luck Kapend – Likasi, Prince Tshama – Kinshasa, Eric Nsenga – Lubumbashi, Yannick Mbo – Kinshasa, Joslin Buthiemuni – Kinshasa, Vincent Nsendeka – Lubumbashi, Jules Alfred Kalume – Kinshasa, Chadrack Esso – Kinshasa, Adelard Somwe – Kinshasa, Joseph Nzuzi – Kinshasa, Louis Peneradjabo – Kindu , Aimé Baïye – Kisangani, Jean Kumwimba – Lubumbashi, Binja Elbi Eloi – Goma, Mabiala Blanche Lucie, Carlos Kankonde, Fabrice Haruna Haruna, Louis Peneradjabo, Dieumerci Cimanga – Lubumbashi, Ced Lumpungu, Bertin Kanteng – Lubumbashi, Metre Decampus, Alegria David, Ally Masangu, Djino Leader, Glory Biliki, Paulin Lukusa – Lubumbashi, Laurent Piema Baba – Ilebo, Leonardofils Kayoko – Kinshasa, Germain Bahemuka, Gabriel Kisele, Sabin Mukobe, Jean Luc Ndaie, Henoc Bandungile – Lubumbashi, Joël Ilela – Kinshasa, Bukuhi Gratien – Bunia, Ruben kalonji – Kinshasa, Steven Lunda – Lubumbashi, Charles Mbayo – Lubumbashi, Landry Kaseba – Mbuji-Mayi, Yvan Odia, Jean Nico Milongo, Didier Ngoy, Lievin Tshimbombo, Stanislas Kivala – Fungurume, Richardinho Tshilombo, Eric Khote Sat, Felix Lengo, emma nkulu – Kinshasa, Eric Kayeya – Kinshasa, Metre Decampus, Fabrice Mamba, Mëninó Sälvädór, Mukoko Muller, Erick Onya – Kinshasa, Ericano le Grand, Patrick Eke, Salumu Ramazani – Goma, Romeo Mbayu– Goma, Rmk Roger, Alpha Shamavu Alpha Shamavu – Goma, Dobe Fort, Paul Mubenga, Hubert Kawaya – Kinshasa, Landry Aganze Ntaye, Assumpta Adama Blandine – Lubumbashi, Dano Mukendi – Kinshasa, Papitsho Bidiaka Papitsho, Jerry Ewing Lombe Moussa, Selva Kabala, Didier Mudiay – Lubumbashi, Marcel Vivia Bengo, Isaac Mutombo Bulembu, Akida Issa, Amani Amani, Papy Nzangala – Kisangani, Benjamin Samir Kabang Nawej, Binkay Bonyoma – Kinshasa, Ally Mohamed, Pataule Mwima, Pascal Mutebwa, Jude Archi Fumu, Rubin Shimuna – Kinshasa, Lysias Muke – Kinshasa, Jean Muloli Lukata – TabaCongo/Lubumbashi, Mardochée Kambala – Kananga, Dieudonné Balike, Égide Kobemi, Patthy Moïse Mwepu 

(A suivre)



Deux derniers articles
  • 19 novembre 2017 15:30

    Coupe de la Confédération

    TP Mazembe - SuperSport FC Stade TP Mazembe / Lubumbashi
  • 25 novembre 2017 20:15

    Coupe de la Confédération

    SuperSport FC - TP Mazembe Lucas Masterpieces Moripe Stadium / Pretoria
Calendrier du TP Mazembe