LE DEFI DU TPM CONTRE L’ESPERANCE

4 mai 2019

Marquer deux buts sans en prendre…

Marquer deux buts sans en prendre…

Certes, il y a aussi un Sundowns- Wydad à Pretoria à la même heure, deuxième demi-finale retour de la Ligue des champions 2019. Mais ce samedi après-midi, c’est vers Lubumbashi que se tourneront les yeux de toute l’Afrique du foot. Avec un TP Mazembe – Espérance de Tunis qui promet un chaude empoignade.

La rencontre tire son prestige du fait que les deux rivaux totalisent pas mois de 8 victoires da l’épreuve : 5 pour les Corbeaux et 3 pour les « sang et or » de Tunis. Et les Espérantistes sont bien les champions en titre, couronne qu’ils remettent en jeu à Kamalondo.

A la suite de la manche aller (1-0) pour l’Espérance, le combat se résume ainsi : pour aller en finale, le TPM doit gagner et s’imposer par deux buts d’écart. Un formidable pari pour lequel le coach Pamphile MIHAYO et ses « Baba boys » se sont déclarés prêts.

Pour avoir une idée sur les chances congolaises de remporter ce défi, on peut toujours consulter les statistiques de la compétition 2019. On constate ainsi qu’en 10 rencontres, l’EST n’a encaissé que 5 buts en tout : 2 à Constantine (et 1 au retour) 1 à Conakry face au Horoya et 1 chez Platinum. Les Pirates d’Orlando n’ont pas réussi à leur mettre un but…

Voilà qui résume la difficulté de la tâche imposée aux Corbeaux. Mais quelle est l’efficacité de ces derniers dans leur nid ? Impressionnante, répondra-t-on, car si les Zambiens de Zesco United n’ont encaissé qu’un but (1-0) Ismaily (2-0) et Constantine (2-0) en ont pris deux, Simba quatre (4-1) et le Club Africain (8-0) huit ! Soit pour quatre matches un total de 17 ballons dans les filets adverses pour un seul encaissé.

L’interprétation de ces statistiques impose deux conclusions: l’Espérance est une véritable forteresse mais à Kamal City le TP Mazembe est capable de faire gronder l’orage et donner le vertige à n’importe quel visiteur. Et les quelques fois où, à Radès, il a bousculé les Tunisois a montré que leurs défenseurs peuvent très vite commettre de lourdes erreurs. Les paris sont ouverts…



Deux derniers articles